Conseils
Management
- Publié le 13-10-2023

La méthode Waterfall : simplifiez au maximum la gestion de projet

Vous êtes actuellement à la recherche de la méthode idéale pour gérer vos projets en groupe dans votre entreprise ? De nombreuses méthodes existent pour augmenter l’efficacité de vos projets et surtout sa réussite, en allant du tableau Kanban à la méthode SCRUM vous trouverez forcément la méthodologie qui vous convient.  

Qu'est que la méthodologie Waterfall ?

Une des méthodologies de gestion de projet la plus simple à mettre en place après celle du tableau Kanban est celle du Waterfall. Cette méthode vise à découper le travail en plusieurs phases et chacune de ses phases sont liées entre elles. Mais comment pouvez-vous mettre en place concrètement cette méthodologie Waterfall ?  

Les étapes de la méthode Waterfall : comment s’y prendre ?  

Il faut savoir que la méthodologie Waterfall convient à toutes les équipes à partir du moment où le projet sur lequel vous comptez travailler ne possède pas de tâches réalisables simultanément. Si vos tâches n’ont pas de liens entre elles, une méthode comme SCRUM vous conviendrait davantage.  

Si vous pensez que la méthode “en cascade” vous conviendrait, vous pouvez alors suivre notre guide pour l’appliquer au sein de vos projets.  

1. Planification du projet à l'avance 

Pour pouvoir mettre en place la méthodologie Waterfall dans un projet, la première chose que vous devez effectuer est une planification des tâches bien avant de commencer quoi que ce soit. Vu que dans la méthode en cascade, chaque phase terminée permet le commencement d’une nouvelle phase, vous devez donc prévoir à l’avance les tâches que vous allez devoir réaliser.  

Pour cela vous allez devoir mettre en place un plan de projet, dans lequel vous détaillerez précisément en quoi consiste chaque phase du projet en incorporant les personnes concernées, les tâches et les ressources nécessaires (temps et argent) pour mettre fin à cette phase.   

Cette étape est primordiale pour pouvoir mettre en place la méthodologie Waterfall dans un projet, sans elle vous ne pourrez pas avancer. 

2. La conception de la cascade  

Une fois que toutes vos phases ont bien été planifiées en détail, vous devez ensuite construire votre cascade. Pour construire votre cascade vous devez d’abord commencer logiquement par le haut de celle-ci. Ainsi vous devez savoir commencer par élaborer ce qu’on appelle le “squelette” du projet avant de passer à des phases inférieures qui représenterons les “organes” du projet. 

Pour cela vous devez bien définir ce qui représente le squelette pour pouvoir mettre ces phases en haut de la cascade. Vos collaborateurs seront donc indispensables lors de cette conception pour aider à déterminer ce qui fait le squelette et les organes du projet. Il est alors important de détailler un maximum chaque phase pour que l’on puisse s’y référer avant de débuter la phase inférieure surtout lorsque vous travaillez avec plusieurs coéquipiers.  

3. La mise en place de la cascade  

La cascade peut prendre la forme que vous souhaitez mais généralement celle-ci prend la forme d’un diagramme de Gantt. Si vous ne savez pas à quoi peut ressembler un diagramme de Gantt, cela est très simple. Le diagramme prend en compte la durée de votre projet ainsi que les différentes phases qui le construise.

Chaque étape a une durée, qui est représentée sous forme de barre dans le tableau, là où une barre s'arrête, une autre commence pour l'étape suivante. C'est pourquoi, il est fondamental de bien définir son projet en amont afin de n'oublier aucune étape. Pour rendre cela encore plus facile, vous pouvez utiliser un outil de gestion de projet qui effectuera le diagramme à votre place pour que vous puissiez l’utiliser avec vos collaborateurs en ligne.  

banner1

Une fois que votre tableau est élaboré, vous pouvez commencer avec vos équipes à travailler sur le projet en le suivant minutieusement.  

4. Tester et améliorer  

A la fin du projet, celui-ci est envoyé en zone de test. Par exemple pour le déploiement d’un logiciel, une fois que toutes les fonctionnalités ont été mises en place, le projet est lui entièrement construit, il passe ensuite en zone de test pour remarquer les éventuels bugs, réarrangements etc. Toutes les observations sont ensuite documentées pour les faire passer aux personnes compétentes d’arranger les problèmes.  

5. Sortir le projet  

Une fois que les problèmes ont été réglés, votre projet peut enfin prendre vie. Il sera donc dévoilé au grand public pour qu’ils puissent l’utiliser. Vous pourrez alors obtenir le retour de votre ou vos clients afin de vous améliorer sur la prochaine version de votre projet. Cette étape finale prouve la réussite de votre projet et montre à quel point la méthodologie Waterfall est efficace.  

Avec cela vous avez les clés en main pour commencer à mettre en place la méthodologie waterfall au sein de tous vos projets. Vous verrez rapidement que cette technique rend l’élaboration d’un projet beaucoup efficace bien même qu’elle soit si simple à mettre en place.  

Foire aux questions

  • Peut-on utiliser Daynamiq sans avoir d'entreprise ?

    Oui, vous pouvez tout à fait utiliser Daynamiq pour vos projets personnels ou en groupe sans faire partie d'une entreprise.

  • Est-ce possible d'utiliser Daynamiq pour la gestion de projet et la gestion du service client en même temps ?

    Daynamiq est un logiciel qui vous permet de gérer vos projets en entreprise ou votre clientèle selon vos besoins. Il est ainsi possible de combiner les deux sur la plateforme.

  • Dois-je installer un logiciel spécifique pour utiliser Daynamiq ?

    Non, la plateforme Daynamiq s'utilise exclusivement depuis votre navigateur, vous n'avez donc pas besoin de télécharger quoi que ce soit.

Essayez gratuitement Daynamiq et améliorez la gestion de votre entreprise